Nouvelles du 27 décembre 2012

27 / déc / 2012

Cher site internet,

 

Pardon de t’avoir délaissé depuis si longtemps mais j’ai commencé ce journal dessiné sur le site de Telerama, j’en ai fait environ cinq cent pages à raison de deux pages quotidiennes. Et puis dès que ça a été fini j’ai embrayé sur le dernier volume de Klezmer. Celui-là aussi, il est prépublié sur le site de Télérama, et j’en dessine une page tous les jours. Alors ça ne me laisse pas trop le temps de faire autre chose. J’ai dit « le dernier » album de Klezmer? Comme tu sais, je déteste dire qu’une chose est finie. C’est maladif, ça m’angoisse. Alors je dis toujours, au sujet des personnages, « on les retrouvera ». Beaucoup de cycles se terminent dans mes histoires en ce moment. Et je ne parviens jamais à dire « voilà, c’est fini pour ces personnages-là » parce que ce sont des petites voix que j’identifie très bien dans ma tête, et je ne veux pas qu’elles cessent de parler.

 

Au sujet de mes petites voix, et de celles de Jeanne d’Arc, j’ai une excellente nouvelle: nous ne sommes pas folles, Jeanne et moi. Des scientifiques viennent de prouver qu’une voix intérieure et un mot qu’on prononce ont la même existence ondulatoire dans le cerveau. Ils ont utilisé des épileptiques qui avaient déjà des électrodes dans la tête et ils leur ont fait lire des livres, parfois dans leur tête et parfois à haute voix. Et ils ont découvert qu’au niveau cérébral, le feu mécanique qui s’allume quand on construit les mots était le même, qu’on prononce les syllabes ou pas. Ca signifie que les pensées et les vocables se construisent au même endroit. Ca veut dire que les petites voix sont des manifestations concrètes et matérielles, autant que les phonèmes. Je ne sais pas si j’explique bien, en tout cas ça m’a conforté dans cette foi spirite dans la « réalité » de ce qu’est un personnage. Une petite boule de volonté qui ne va pas mourir une fois qu’elle aura réglé son conflit, mais qui poursuivra sa hantise ailleurs, sous une forme un peu différente mais en conservant sa couleur. Un livre c’est quoi? Est-ce que c’est une question qu’on pose en page 1 et à laquelle on répond à la dernière page? Sans doute. Dans ce cas, oui, on peut dire que le livre du Minuscule Mousquetaire est fini, celui de Donjon aussi quand les deux albums à venir seront parus. Les cinq albums du chat du rabbin aussi, forment un livre. Et les cinq volumes de Klezmer aussi. Mais faut-il pour autant que les personnages ne reviennent pas? Parfois, c’est au-dessus de mes forces, de ne plus les retrouver. Il est possible que le lendemain du jour ou Klezmer 5 va se terminer dans Télérama je commence la suite de Klezmer 5. ca ne s’appellera pas pareil, ça sera autre chose, mais ça voudra dire que j’ai besoin de les retrouver. Il est possible qu’à la seconde où les deux derniers Donjon seront parus on aura envie d’en écrire d’autres. Il est également très vraisemblable qu’à présent que s’éloignent les cinq ans de dessin animé pendant lesquels j’ai dessiné mon chat tous les jours, ça commence à me manquer, de gribouiller ce chat anxieux gris et paumé qui me ressemble trop. Comme vous voyez, je vais très bien! Je vous souhaite un excellent Noël pour ceux qui nous rejoignent le 24 et une formidable circoncision pour ceux qui célèbrent le 31. Je vous rappelle que les princes d’Angleterre sont circoncis par le rabbin de Londres, alors je vous prie de ne pas regarder Jésus de haut sous prétexte que son prépuce est comme le mien. C’est comme ça. On s’aime quand même.

 

Hé! Je remercie beaucoup Jean-François qui s’occupe depuis de nombreuses années du « vaste monde de moi-même ». Je tenais à bien réexpliquer que son site est formidable et rend mon agent très heureux parce qu’il entend ainsi parler de moi dès que je fais un tweet, mais je voulais bien préciser que je ne suis pas administrateur de ce site, et que la compilation de tous ces articles relatifs à mon travail, ainsi que le recensement de toutes les critiques bonnes ou mauvaises, sans compter le référencement de mes dédicaces, tout ça est très bien MAIS CA N EST PAS MON INITIATIVE. Je le répète parce qu’on m’a encore traité de mégalo en me reprochant « d’organiser mon omniprésence sur internet et les réseaux sociaux ». Donc, pour résumer, il existe cinq JOANN SFAR sur Facebook, qui ont toute ma sympathie, ainsi que des Grand Vampire, Petit Vampire et autres, je les aime tous beaucoup mais AUCUN n’est moi! Idem pour le site du Chat du Rabbin ! C’est extra, mais c’est pas moi ! Moi, je n’ai pas Facebook. J’ai UN compte twitter. J’ai UN site internet, et vous y êtes. Et je ne le réactualise presque jamais. Et je risque de l’utiliser dans les temps qui viennent pour vous poster mes essais sur Photoshop, juste pour vous tenir au courant de mes (fort modestes) progrès informatiques. Pour répondre aux gens qui m’ont écrit des vacheries au sujet des sites internet précédement évoqués, en croyant que j’en étais l’administrateur, oui, je les vois d’un très bon oeil, ils sont animés par des personnes bienveillantes et fort honnêtes, et je suis très reconnaissant aux gens qui font connaître mon boulot. Mais je n’ai aucune influence sur le contenu des sites en question. Et si parfois dès gens écrivent des gentilles choses sur moi, ça n’est pas moi qui leur tiens le stylo. Et si d’autres disent des saloperies, c’est leur business également. J’ai déjà fort affaire avec mon propre travail, je voudrais qu’on évite de me tenir responsable dès que mon nom apparaît sur une alerte GOOGLE!  Je ne suis qu’une petite pieuvre judaïque, présidant un San Hedrin microscopique dont je suis le seul membre, merci de ne pas exagérer ma puissance occulte. Sur ce, je retourne avec Cthulhu dormir dans les ruines inondées de Ryleh.

 

NON, avant de m’endormir! Je vous dis vraiment des nouvelles!

*Thierry Groensteen fait paraître un livre d’entretiens avec mézigue. Je suis bien mal placé pour vous dire si c’est intéressant ou pas. En tout cas, je suis très honoré du temps qu’il a consacré à subir mes bavardages.

*Mon roman est fini. Ca s appelle L’Eternel et je crois que ça sort fin Mars, chez Albin Michel. Mon copain François Baranger a peint une couverture que j’adore. Vous allez voir voler le vampire parmi des corbeaux. Pas un dessin tordu dans mon style. Le vampire qui vole pour de vrai. J’adore quand ça a l’air pour de vrai.

*L’Ancien Temps les romans, je suis dessus nuit et jour. J’en suis à 1200 pages. Ca ne peut pas être un seul livre. Il faut que je réfléchisse à comment présenter cette histoire. La Vieille Princesse qui était le premier volume devient pratiquement le quatrième ou le cinquième. Avant, il y a un barbare, des ogres, des injustices. Je voudrais présenter dans chaque livre un drame particulier, et essayer de me débrouiller pour que l’ensemble fasse sens. Je ne sais pas si ces romans vont être illustrés. Je ne sais pas comment je vais intégrer les nombreuses pages de bandes dessinées qui encadrent ces récits. Dans les bandes dessinées, je fabrique tout case après case. Mais pour les romans, c’est très agréable, on peut couper, raboter, réécrire à l’infini. Ca fait deux ans que je faisais le roman du vampire. Et l’Ancien Temps, ça doit être la troisième année que je le triture. Et aussi « Le Plus Grand Philosophe de France » pour bientôt. Ces romans, c’est la Belle Au Bois Dormant. On a l’impression de travailler vite parce qu’on tombe trente pages en une journée, et ensuite on n’arrête pas de les retravailler. Je deviens une MILF méticuleuse. Je suis heureux avec ça.

*TOKYO numéro 2 va s appeler DELAMORT. J’ai bien compris que l’immense majorité de mes lecteurs a détesté TOKYO. Je suis désolé de vous déplaire et d’avoir mis autant d’énergie sur ce premier livre, et sur le second sur lequel je travaille en ce moment. Mais j’ai besoin de TOKYO. Pour moi, ça a du sens. J’ai besoin d’écrire et de dessiner la suite de TOKYO. Ca me sert à résoudre des choses qui grincent et qui ne peuvent pas passer par les « vraies histoires » que je fais d’ordinaire. je ne sais pas si TOKYO est une vraie histoire, je pense que oui, mais elle emprunte des réminiscences enfantines de spectacles d’horreur. J’ai besoin d’aller au bout de ce chemin hallucinatoire. J’ai besoin de ne pas donner les clés pour TOKYO. Merci beaucoup aux lecteurs qui acceptent de me suivre même dans mes chemins les moins aimables.

*J’écris pour Clément Oubrerie. la suite de Jeangot. Et le début d’un polar niçois. On s’amuse bien.

*J’écris pour Pénélope. ca s’appelle Stars of the Stars et c’est notre Shojo. Un mélange entre Star Trek et Fame.

 

Ca a l’air de faire plein de choses, mais j’ai une vie plutôt paisible en ce moment. J’écris tous les matins. J’écris plein de pages chaque jour et ensuite je les relis, je les retravaille. Et l’après-midi je fais ma page quotidienne de Klezmer. Je mets d’avantage d’eau dans les aquarelles, je trouve que c’est plus lisible. J’ai de fortes envies de noir et blanc et je les résouds en rendant mes couleurs de plus en plus translucides. Tout sur du carnet Sennelier et avec des gros pinceaux. Et Tokyo, je le dessine la nuit. Je me force à le faire tout entier sur la chose graphique, la CINTIQ. J’ai besoin de froid, de lumières, de déshumanisation.

 

Et le cinéma? Comme d’habitude, j’ai le droit de rien dire. Cher site, je ne sais pas si on va s’écrire d’ici Noël prochain, mais je te souhaite de passer une bonne année et tout. Il y a beaucoup de haîne en France en ce moment. Je ne sais pas si ça va aller mieux. J’ai l’impression que les artistes ont beaucoup de mal à ne pas refléter cette agressivité dans leur travail. Chez moi, en tout cas, c’est très ardu, de ne pas se retrouver entraîné dans ce que le pays nous propose. Je n’ai pas beaucoup aimé habiter en Sarkozie. Je n’aime guère mieux vivre en Hollandie. Et je ne suis pas nihiliste. Et j’ai la truffe humide et l’oeil attentif, desfois que quelqu’un frappe à la porte avec un projet pas trop moche pour nous autres. Moi je n’ai pas le loisir de me sauver d’ici, parce que c’est mon pays. Alors je forme des voeux pour qu’on s’y déteste moins. Bonne année. Allez vous faire enculer. Il paraît que ça rend tolérant. Lisez des livres, ça marche aussi.

 

A ce propos, je vous envoie deux propositions de couverture pour le Télérama de fin d’année. Bizarrement, ces images n’ont pas été retenues.

Joann

Nouvelles du 15 mai 2012

16 / mai / 2012

Cher site internet,

Juste un mot pour signaler que le J2M commence, à savoir le Journal De Merde. C’est sur le site télérama.fr et il y aura deux pages chaque jour. pour de nombreuses raisons, je ne crois pas que ça soit un blog. Je ne crois pas non plus que ça soit la suite directe de mes carnets. je vois très bien ce que ça disait « carnets ». J’avais choisi « carnets » par opposition doctrinaire, pudique et consciente au terme « journal » de « ma vie est spéciale », qui croît ça? Les carnets étaient dessinés petit, ça impliquait une écriture particulière. je crois que ce simple changement, dessiner grand, ça fait écrire différemment. Changement d’âge aussi. il y a enfin la régularité. Cette astreinte, des deux pages quotidiennes, ça me met pleinement dans le journal. « De Merde » parce que j’ai cette colère et ça me fait marrer et je regarde faire ça. Et aussi, il m’a fallu le temps, je parviens à dire que ce ne sont pas des bandes dessinées. Quand on met ensemble de longs textes, des illustrations imaginaires, des dessins politiques, des dessins d’après nature ET des bandes dessinées, il faut s’autoriser à le sortir de « bandes dessinées ». « Carnets », ça s’excusait un peu, ça faisait comme si « allez, c’est de la bédé quand même, s’il y a de longs textes autour c’est juste parce que c’est des brouillons d’un truc qui va venir ». J2M c’est du journal, pas seulement au sens « consigne intime », c’est du journal-presse. Les grandes pages, ça dit cette lecture syncrétique et le voyage du regard comme quand on ouvre Nice-Matin et qu’on a les mots croisés et Lucky Luke et le programme télé. Je ne veux pas que ça soit un blog. Il y a cette discipline des trois semaines de différence entre le moment où je dessine et le moment où c’est publié sur Télérama.fr. Il y a enfin, selon moi, la différence avec le blog: rejet du présent. Envie de ne pas rassembler.Je n’ai jamais aimé « blog » comme mot. je ne comprends pas ce que ça signifie. Ca me donne le sentiment qu’on vient gratter à ma porte avec un prospectus. un journal, ça dit mieux son nom, c’est une publication. C’est pas « nous sommes tous sympas et pareils », c’est « je suis dans la merde, je suis une presse intime d’égarement et d’opinion ». Enfin voilà. Journal De Merde. Sur télérama.fr. A partir de demain je crois. Peut-être qu’internet autorise ça: une presse quotidienne dans laquelle un seul gugusse serait rédacteur, illustrateur, metteur et tout ce qu’on voudra. Dire « blog » sous entendrait que ça n’est pas une publication, que ça n’est pas un travail, que ça ne dit pas une thèse. Finalement, je crois que le synonyme de « blog », c’est « je ne suis pas méchant ». Moi, je suis méchant. Et triste, et rieur, et complètement paumé. Et il faut dire ça dans une mise en forme qui ne doit pas chercher la facilité de lecture ou l’adhésion. Résoudre ça: être en état de publication tout en travaillant au plus secret de soi. « blog », ça demande pardon si on s’en tient à ne rien dire, « blog » ça fait une petite présence tiède, comme les animaux de compagnie. Moi j’ai quatre chats et un chien, je n’ai pas besoin de davantage de compagnie, ni même qu’on se comprenne. je suis en panique depuis toujours, en chute libre, et j’en fais des dessins. plein de mots autour, dont la seule fonction est de retenir l’oeil, afin que les chalands passent davantage de temps sur chaque dessin. Voilà. Ca commence demain.Je ne veux pas faire comme si c’était rien, de vous présenter ce travail. je veux avoir autant le trac que si c’était une sortie de film. C’est le cas. J2M, demain.

Nouvelles du 19 mars 2012

19 / mar / 2012

Cher site internet,

selon l’axiome bien connu qui me pousse à travailler sur des truc que personne ne me demande quand je suis surchargé de travail ailleurs, voici quelques petites peintures qui ne servent à rien. Je n’ose pas encore dire « peintures » quand je travaille sur Photoshop. N’empêche, c’est très addictif, cette machine. C’est un peu comme quand je joue à Skyrim, je passe des niveaux, de plus en plus lentement, et ça dépend du nombre d’heures que j’accepte de passer devant l’écran. ce que j’aime le plus faire avec photoshop ce sont des fausses couvertures de livres et des fausses affiches de films. Pour la première fois de ma vie j’ai envie de faire des illustrations! Bon, voilà. J’envoie quelques images. Merci d’être indulgents, je débute.

Nouvelles du 8 février 2012

08 / fév / 2012

Bonjour site internet.

Tu as vu, il fait froid. J’ai lu dans le journal l’avis d’un psychologue « la population française sur-réagit aux températures inhabituelles ». on voit qu’il est pas niçois lui! Sinon, vous, ça va? Moi oui, très bien. Oh, j’ai lu un truc mignon! Un type très informé a écrit dans un autre journal que j’étais « désormais tourné vers le cinéma », genre Sfar y fait plus de bédés. Ça m’a inquiété vachement! Moi qui n’arrive pas à sortir de chez moi tant que j’ai pas dessiné ma page du matin. Moi qui ne trouve pas le sommeil tant que j’ai pas dessiné ma page du soir. Zut! Si je suis « tourné vers le cinéma », comment je vais faire? Bon, en même temps, si c’est marqué dans le journal, c’est forcément vrai. Si ça se trouve, j’ai laissé tomber les bandes dessinées et je m’en suis même pas rendu compte. Attends, je me pince, je regarde. Hmmm…Cette année j’ai publié quoi? Deux Chagall avec soixante pages chacun, un Lumières de la France qui fait 60 pages aussi, un Klezmer qui fait 120 pages, vingt pages de plus que ceux d’avant, ce qui m’a obligé à virer mes notes de fin de volume sinon on explosait le prix de vente. J’ai aussi fait cent pages de bandes dessinées grand format couleurs pour l’expo Brassens, et près de six cent dessins pour la même exposition. Non, mais si ça se trouve non, le mec du journal il sait mieux. Je vais fouiller dans ma maison. je trouve quoi? J’ai 35 pages de Klezmer 5, j’ai 50 pages crayonnées de l’ancien temps numéro deux, et j’en ai encrées dix. je suis en train d en encrer une vingtaine d’autres pour que Brigitte ne se tourne pas les pouces. Hé! J’ai aussi les 90 pages du premier volume de Tokyo. Walter à quasiment fini de les colorier et ça sera publié en Juillet. Héy! J’ai aussi tout l’album des Lumières numéro 2 crayonné. Ah, sombre dossier: on a les deux donjon crayonnés et pas encore encrés, et on sait pas qui va dessiner. Ah, non, finalement ça va, je dessine. Je sais pas ce qui me prend, parfois, de lire les journaux. Si! Je sais! C’est parce que les gens, ils ont envie qu’il se passe quelque chose!!! Alors il faut dire « Sfar y fait pu la bédé », comme ça, après, on pourra dire « Sfar y revient à la bédé ». Oui, bon. J’ai envie de dire plein de gros mots. les choses qu’on disait au CM2 quand on allait voir un gars et qu’on lui disait « hé, t’as parlé sur moi! ». En fait, j’ai jamais autant dessiné que depuis que je fais du cinéma. Je le fais sans doute de façon beaucoup plus égoïste. Je ne sais pas si c’est bien ou pas, mais je ne fais plus du tout des dessins « pour faire plaisir ». Quand je change tout le temps de peintures ou de crayons dans Klezmer, c’est vraiment une chose que je souhaitais faire, il me semble que c’est intéressant, d’emporter un livre dans un lieu où il se fabrique avec plusieurs outils. On a envie d’emmener la voiture à deux doigts de tomber dans les ravins. Je m’occupe aussi de Bayou, avec Thierry Laroche et Nicolas Leroy. Enfin bon, j’ai le sentiment qu’on a publié ma nécro un peu trop tôt. Moi ça me rend très heureux, d’avoir la chance de pouvoir faire du cinéma et d’écrire des romans sans arrêter le dessin. Je suis vraiment désolé pour les gens qui n’aiment pas que je fasse tout ça. Je ne me compare pas à Cocteau (malgré mes grosses chevilles, y a des limites) mais il disait une phrase que j’aime bien, citée par mon ami Stéphane Barsacq « c’est pas grave de sauter d’une branche à l’autre pourvu qu’on reste sur le même arbre ». Bon, puisque les journaux disent que je ne dessine plus, je ne vous envoie pas de dessins! Bisous Kikoolol love xoxo.

Joann

Premium Wordpress Plugin